Panier  

Aucun produit

0,00 € Expédition
0,00 € Total

Commander

carte de visite Petite Poissone

Bonjour Petite Poissone, peux-tu te présenter en quelques lignes ?


Je suis graphiste et j’habite à Grenoble, mais en fait rien ne me définit moins que ça puisque j’aime autant écrire que dessiner et je préfère la mer à la montagne.

 

Le terme «BIZARRE» est le dénominateur commun dans l’appellation de tes créations... Est-ce par un heureux hasard ou par choix ? Que signifie BIZARRE pour toi et où puises-tu ton inspiration ?


En fait je crois que j’utilise le terme bizarre parce que c’est celui qui revient le plus dans les commentaires des gens qui voient mes peintures ou certains dessins (ou alors pire, je le vois dans leur regard mais ils n’osent rien dire). On me demande souvent quelles tortures j’ai subies enfant. Je ne trouve pas que mon travail soit spécialement bizarre et surtout rien n’est à prendre au premier degré, mais je n’aime pas trop contredire les gens. Ils ont tellement souvent raison.

 

Tes dessins conjuguent les traits et les mots. Lequel se déclenche en premier lors de ton instant... ou instinct créatif ?


Je dessine d’abord, sans idée précise, mais souvent avec des idées sombres, parce que je dessine quand je m’ennuie. Puis tout de suite me vient une petite phrase bien nulle pour désamorcer la déprime et passer pour une fille super drôle alors qu’en fait pas du tout.

 

Depuis quand pratiques-tu le dessin, la peinture ?


J’ai toujours dessiné, tout le temps. La peinture est venue bien plus tard. Je suis issue de la BD et sans même y réfléchir je pensais que la peinture était trop noble pour moi. Et en fait non, ou en tout cas, ça m’est égal.

 

Quels sont tes projets à venir ?


Pour l’instant je suis à fond dans mes expos. Après, quand j’aurais vendu tous mes tableaux, je veux faire des bouquins avec des amis, des fanzines, je veux que partout dans la rue on parle de moi, que les hommes soient nus et se jettent sur moi. Mais bon c’est pas pour tout de suite.